LARROUSSE et PESCAROLO à Charade Heroes : souvenirs, souvenirs…

Samedi 26 et dimanche 27 septembre 2020 marqueront le grand retour à Charade de deux parmi les plus grandes légendes françaises du sport automobile : Gérard Larrousse et Henri Pescarolo. Si le second était déjà présent, en 2018, sur cette même piste, pour la première édition de Charade Heroes, Larrousse aura l’occasion de redécouvrir le tracé de 4 kilomètres inauguré en 1989, après un premier contact comme ouvreur du Tour Auto Optic 2000 de 2014.

Gérard LARROUSSE

Gérard Larrousse remporte les 24 Heures du Mans sur une Matra 670 avec Henri Pescarolo en 1973 et 1974. Dans les années 70, il se distingue aussi sur le « toboggan » auvergnat de 8,055 km et 51 virages à plusieurs reprises.

Septembre 1970 : sur sa Porsche 911S, lors du Tour de France automobile,Larrousse n’a rien pu faire derrière les deux Matra MS 650 d’usine de Beltoise et Pescarolo.

Juin 1971 : les Trophées d’Auvergne accueillent notamment un plateau de sport-prototypes 2 Litres dominé par les duels Chevron-Lola. Cependant, dans le cadre de sa préparation pour le Tour de France automobile qui fera étape à Charade trois mois plus tard,  la marque française Matra engage à Charade une MS 660 3 Litres. Les spectateurs se souviendront du  son inouï du V12 et de la ligne pure de ce proto bleu qui, après deux arrêts au stand, terminera troisième derrière l’Autrichien Helmut Marko, vainqueur des 24 Heures du Mans sur une Porsche 917 du Martini Racing le week-end précédent. Ce dernier est actuellement l’un des patrons de l’écurie  de Formule 1 Red Bull.

Septembre 1971 : une étape du Tour de France automobile est réalisée de nouveau aux portes de Clermont-Ferrand. Trois « gros cubes » emmènent la meute de la catégorie Proto/GT. Il s’agit des deux Matra MS 650 3 Litres d’usine pilotées par Larrousse/Rives et Fiorantino/Gelin. Mais un monstre de 5 Litres, la Ferrari 512 M jaune de l’Escuderia espagnole Montjuic  fera le spectacle. A son volant, le Français Jean-Pierre Jabouille conduit avec précision cette arme de combat, évolution de la 512 S conçue pour freiner l’ardeur des Porsche 917, les reines de l’Endurance. Equipier de l’Espagnol José Juncadella, Jabouille laissera à Charade les deux Matra à plus d’une minute.  Larrousse termine deuxième mais gagnera le Tour. Petit public de semaine et temps maussade, mais trois voitures de légende qui laisseront des traces dans les mémoires.

Juin 1973 : Charade se voit attribuer une manche du tout jeune Championnat d’Europe des Sport-protos jusqu’à 2 Litres, né en 1970. Gérard pilote cette fois une très belle Lola T292 du Team Archambeaud aux couleurs des fromages Switzerland. Après avoir bataillé avec l’Abarth d’Arturo Merzario (Italie) et la Lola de l’Anglais Guy Edwards, futur vainqueur, le pilote français signe le record du tour pour la catégorie Prototype (3’07 ‘’5), mais termine 14e après un arrêt de 3’ à son stand.

Septembre 1973 : retour  sur la piste auvergnate à l’occasion d’une étape du Tour de France automobile au volant d’une des deux Ligier JS2, des GT préparées par l’équipe du Vichyssois Guy Ligier. Larrousse s’attribue la manche du jour devant trois Porsche 911. Cependant il abandonnera avant la fin du rallye.

Juin 1974 : Charade reçoit de nouveau une manche du championnat européen des protos 2 Litres dans le cadre des Trophées d’Auvergne et de son épreuve phare, les 300 kilomètres. Un plateau exceptionnel, des autos magnifiques, plusieurs marques en lice et des pilotes internationaux à la pelle !  Au sommet de sa popularité, cette compétition était taillée sur mesure pour Charade. Gérard Larrousse emporte l’épreuve à bord de son Alpine-Renault A441 devant celle d’Alain Serpaggi avec un écart de plus d’une minute !

Septembre 1974 : le Tour de France automobile passe à nouveau par Charade. Il était dit que « jamais deux sans trois… d’affilée » se vérifierait pour Larrousse à Charade. Il renoue, en effet, avec la victoire aux commandes d’une Ligier JS2, cette fois aux couleurs bleu et blanc de Gitanes.

Avril 2014 : 40 ans plus tard, Gérard Larrousse, considéré comme un des plus grands pilotes français rallye et endurance, revient en tant qu’ouvreur du Tour Auto Optic 2000 qui faisait étape à Charade. Il sera au volant d’une BMW contemporaine, marque partenaire majeur de l’épreuve.

Septembre 2020 : Charade Heroes verra Gérard conduire une Porsche 917 du  Martini Racing, une première à Charade pour ces deux ténors de l’Endurance des années 70/80 !

 

Henri PESCAROLO

Le nom d’Henri Pescarolo est encore plus lié à celui de la marque française Matra pour laquelle il gagne les 24 Heures du Mans en 1972, 73 et 74, ces deux dernières avec Gérard Larrousse. Les participations du pilote parisien à des courses à Charade commence en 1970.

Juillet 1970 : le circuit auvergnat accueille le troisième des quatre Grands Prix de France de Formule courus à Charade. Second pilote avec Jean-Pierre Beltoise des deux Matra MS 120 engagées, « Pesca » fait le 8e temps des essais (3’0‘’59) alors que Beltoise part en première ligne (2’58’’70) au côté du Belge Jacky Ickx (2’58’’22) sur Ferrari 312B. Les V12 semblent faire la loi ! Au final, bien qu’étant resté en tête de la course pendant onze tours, Beltoise, victime d’une crevaison, terminera 13e. De son côté, après avoir bataillé avec ses concurrents directs équipés de V8 Ford Cosworth, Henri Pescarolo se classe 5e à 1’19’’42 du vainqueur, l’Autrichien Jochen Rindt sur sa belle Lotus 72.

Septembre 1970 : le Tour de France automobile passe par Charade. Les deux vedettes sont les deux Matra MS 650 d’usine, pilotées par Beltoise/Jean Todt et Pescarolo/Johnny Rives. C’est dans cet ordre que les deux voitures bleues termineront le rallye ainsi que l’étape de Charade, mais roue dans roue pour cette dernière et devant Gérard Larrousse sur une Porsche 911S.

Juillet 1972 : sur une March 721 du team Williams, Henri ne parvient malheureusement pas à se qualifier lors des essais du quatrième et dernier Grand Prix de France de F1 couru en Auvergne.

Avril 1999 : ouvreur de luxe du Tour Auto à l’occasion  du centième anniversaire de cette merveilleuse épreuve devenue une grande classique historique, Henri Pescarolo se voit confier une Matra MS 660. Le son inimitable du moteur V12 fait sensation à chaque passage.

Septembre 2018 : lors de la première édition de Charade Heroes, organisée par le Clermontois Claude Michy et son équipe PHA, Henri fait partie des invités de marque aux côtés de Jackie Stewart, Jacques Laffite, David Piper ainsi que des pilotes moto Giacomo Agostini et Phil Read. Une fois de plus, Henri nous régale à Charade avec le V12 Matra qui, pour cette fête du souvenir, équipe une MS11  de Formule 1 de 1968.

Septembre 2020 : pour cette deuxième édition de Charade Heroes, Henri Pescarolo revient mais, cette fois, au volant de la Matra MS 120 D de Formule1, détentrice du record du tour absolu de l’ancien tracé, au Grand Prix de France de 1972, réalisé par le Néo-Zélandais Chris Amon (2’53’’4  soit 166km/h de moyenne).Les 26 et 27 septembre, Gérard Larrousse et Henri Pescarolo auront le plaisir de participer à ce week-end de fête et du souvenir au côté de Jacques Laffite, déjà présent en 2018 sur une Ligier F1.






















Guy Lemaître




Les derniers articles publiés :



Evènements à Charade en 2020

  • 5 Avril : CHARADE CLASSIC/ Les populaires françaises d'avant 80/ 125cm3 d'avant 80 ANNULE
  • 22 Avril : Tour Auto REPORTE
  • 3 Mai : CHARADE CLASSIC/ Les 40 ans de la RENAULT TURBO / Look Café Racer ANNULE
  • 30/31 Mai : Rencontres Peugeot Sport ANNULE
  • 7 Juin : CHARADE CLASSIC/ Antiquités et brocantes/ BMW Motorrod ANNULE
  • 20/21 Juin : HISTORIC TOUR REPORTE
  • 27/28 Juin : CHARADE ELECTRIC FESTIVAL ANNULE
  • 5 Juillet : CHARADE CLASSIC/ Les 110 ans d'ALFA ROMEO/ Dolce vita ANNULE
  • 2 Août : CHARADE CLASSIC/ Cabriolets/ Trike
  • 29/30 Août : HISTORIC TOUR
  • 2 septembre : Tour Auto
  • 5/6 Septembre : Grand Prix Camions
  • 26/27 septembre : CHARADE HEROES
  • 4 Octobre : CHARADE CLASSIC/ Mères et filles/ Focus sur l'histoire des marques autos et motos

Agissons pour Charade

Agissons pour Charade
50 Rue Saint Guillaume
63110 BEAUMONT


↑ retour en haut de page