Assemblée Générale et soirée de projection le 21 novembre

Bonjour à tous,

L'Assemblée Générale de l'Association "AGISSONS POUR CHARADE" aura lieu au Centre Culturel l'Affiche, avenue de la République - 63170 PERIGNAT LES SARLIEVE

le jeudi 21 novembre 2019 à 18 heures

suivie du pot de l'amitié et d'une soirée de projection vers 20 heures de films et photos auto et moto.

Vous pouvez télécharger la convocation ci-dessous. Si vous êtes dans l'impossibilité de participer à cette assemblée générale, vous pouvez vous faire représenter par un autre membre de l'association muni d'un pouvoir régulier.

télécharger la convocation

 

Premier E-Festival : circuit électrique et météo éclectique

Près de 3.000 spectateurs, une trentaine de sociétés et des animations non-stop : la première édition du Charade Electric Festival New Tech peut se résumer à un surprenant week-end de découvertes autour de la mobilité à énergies nouvelles, un cocktail largement partagé.

Des véhicules de toutes tailles au bruit sourd virevoltant sur la piste, le paddock ou dans les stands. Le temps d’un week-end quelque peu arrosé, le Circuit de Charade s’est mis en mode « tout électrique » pour ce premier E-Festival New Tech. A l’invitation de Claude Michy PHA et du Circuit, le public est resté en phase avec ces avancées technologiques où l’électricité joue un rôle majeur dans la mobilité et la transition écologique.

Mais, d’un simple week-end de détente sur un site qui s’ouvre depuis quelques années au plus grand nombre, ce salon en plein air est aussi le terrain d’échanges d’idées ou d’informations sur l’électricité de demain. La production, le stockage, les bornes de recharge, la récupération, le transport, l’hydrogène, etc… autant de points d’interrogations qui ont trouvé quelques réponses au contact des professionnels.

Assurément, une majorité de ces derniers ne voient l’avenir des moyens de déplacement qu’à travers l’électrique. Ainsi, une quinzaine de concessions automobiles de l’agglomération clermontoise présentaient les modèles électriques des marques qu’elles représentent.

Côté innovation, certains industriels locaux tiennent la corde, notamment à travers la compétition. Partenaire majeur du championnat du monde de Formula-E, Michelin présentait l’une de ces monoplaces qui animent les Grands Prix dans les centres-villes du monde entier. Par ailleurs, un stand rappelait que la finale du Trophée Andros sur glace - une organisation PHA -,  qui se déroule généralement début février à Super Besse, accueille depuis plusieurs années des compétitions 100% électriques. La prochaine, le samedi 1 février 2020, devrait accueillir le champion de rallye Sébastien Loeb.

Skateboards, karts, trottinettes, motos de route ou tout-terrain et autre slot racing complétaient ce cocktail à la sauce électrique. Il a également permis aux élus du Département et de la Métropole, ainsi qu’au directeur d’Enedis pour le Puy-de-Dôme, de souligner l’engagement et la volonté du Conseil départemental du Puy-de-Dôme, propriétaire du Circuit de Charade, afin de transformer celui-ci en laboratoire de recherche pour la mobilité des énergies de demain. L’année 2020 devrait être déterminante pour réaliser ce grand projet et ses composantes.

 


Le prototype ERC 140 entouré de son équipe


Philibert Michy patine sur deux roues


Christophe Bruand (Trial moto freestyle)


Le stand Enedis


Polytech Clermont et le proto solaire Belenos


Dominique Sarron et ses vélos électriques


Même la Deux-pattes s’y met !


Une superbe Formule E

Guy Lemaître

 

Simon Pagenaud : rencontre avec un champion parti conquérir l’Amérique

Vainqueur des derniers 500 Miles d’Indianapolis (Indy 500), le Viennois de Montmorillon Simon Pagenaud termine vice-champion 2019 de l’IndyCar, cette « Formule 1 » chère aux Américains. Nous l’avons vu en action lors de la manche finale à LagunaSeca, en Californie.

A vingt minutes de Monterey, au sud de San Francisco, des collines à l’herbe éternellement dorée constituent l’essentiel du paysage. Blotti dans ce décor typique du « Golden state », le circuit de LagunaSeca accueille, en cette fin septembre, la finale de l’IndyCar, sorte de version américaine de la Formule 1, dont l’intitulé exact est « Firestone Grand Prix of Monterey ».

Rebaptisé WeatherTechRacewayLagunaSeca_ qui succède à Mazda depuis le changement de partenaire financier en 2018 _, ce circuit accueille des compétitions majeures en auto, moto et courses historiques. En ce début d’automne 2019, il renouait avec l’IndyCar et ses monoplaces motorisées par Chevrolet ou Honda.

Similitudes avec Charade

Créé en 1957, un an avant Charade, LagunaSeca vécut sa première course en novembre de cette même année avec le pilote américain Pete Lovely pour vainqueur. On devait voir ce dernier une seule fois à Charade sur une Lotus 49 B privée lors du Grand Prix de France de F1 début juillet 1970. Anecdotique était sa présence en Auvergne, puisque le pilote avait transporté sa monoplace blanche et noire sur un Combi VW sans toit ! Il ne put cependant se qualifier aux essais…

Mais LagunaSeca se présente avant tout comme un exceptionnel toboggan de 3,610 km, en raison notamment de son « tire-bouchon » dominant le circuit, le célèbre Corkscrew et ses deux virages aveugles et enchaînés, tout en dévers, offrant aux pilotes une épreuve dans l’épreuve, et au public un site spectaculaire très prisé. En ce sens, il peut rappeler Charade au milieu des volcans.

Parmi les 24 engagés, deux Français évoluent dans ce championnat, tous deux déjà membres d’honneur de notre association Agissons pour Charade : Sébastien Bourdais et Simon Pagenaud, vainqueur des 500 Miles d’Indianapolis (Indy 500), quatre mois plus tôt, devant 350.000 spectateurs.

A l’issue des essais de cette ultime épreuve déterminante pour le classement final, Simon Pagenaud partait en troisième ligne (6e). Le dimanche, au fil des 90 tours, les ravitaillements occasionnèrent de nombreux chassés-croisésqui lui permirent d’atteindre la tête de course. Mais la voiture blanche n°22 du Team Penske à moteur Chevrolet parviendra à la quatrième place au bout des deux heures de compétition. Un rang qui lui permet de devenir vice-champion de l’IndyCar 2019, comme en 2017, derrière son coéquipier Josef Newgarden. En 2016, Simon avait été champion.


La victoire du jour est revenue au jeune rookie californien Colton Herta sur la Honda n° 88 de l’écurie Harding Steinbrenner Racing.

Champions de toutes générations

De son côté,Sébastien Bourdais(Dale Coyne Racing withVasser Sullivan/Honda) terminait septième alors que sur la grille de départ, il était parti avec le 19e temps de qualification. Les principaux adversaires de Simon pour cette course et pour la saison ont pour noms Scott Dixon, Josef Newgarden, Alexander Rossi, Will Power et, bien sûr, Colton Herta. Cinq autres séries américaines complétaient le programme : trois en monoplace (Indy Lights, Indy Pro 2000, USF 2000), une en Porsche GT3 Cup Challenge USA et une pour les roadsters.

 

Ce week-end californien dans les collines de Monterey a aussi été l’occasion de croiser d’anciens champions comme Mario Andretti, à l’aube de ses 80 ans, ou encore de plus récents comme le Japonais TakumaSako (ex-F1) ainsi que les Suédois Marcus Ericsson (F1) et Felix Rosenqvist (F3, FE). Patron du team qui porte son nom et emploie Simon Pagenaud depuis 2015, le célèbre Américain Roger Penske s’est montré également très accessible. Au-delà de ses résultats comme pilote dans les années 60, on se souvient de ceux _ nombreux_ obtenus dans diverses catégories en tant que patron d’écurie: Can-Am, F1, NASCAR, ALMS, IMSA, IndyCarSeries, Supercars australien, etc.

Le samedi après-midi, nous avons eu le plaisir de rencontrer Simon Pagenaud, constatant qu’il avait de nombreux fans aux Etats-Unis. Il a été sensible à notre tee-shirt « Charade, la Légende » qu’il a rapidement identifié comme appartenant à un de ses compatriotes. L’occasion de le féliciter pour ses résultats sportifs et de l’encourager pour la course du lendemain devant quelque 40.000 spectateurs. Bien sûr, nous souhaitons la visite de ces champions français sur le LagunaSeca auvergnat.

Guy Lemaître (Texte et photos)

 

CHARADE HEROES 2020
Claude Michy donne rendez-vous en 2020 !

Après le bon déroulement de Charade Heroes, les 22 et 23 septembre 2018 à l’occasion des 60 ans du circuit de Charade, Claude Michy, l’organisateur de cet événement anniversaire s’est dit satisfait du bilan de ces deux journées.

Revoir des autos et motos de course qui, pour la plupart, ont écrit quelques-unes des plus belles pages de ce circuit de légende entre les mains de pilotes célèbres donne un agréable goût de « Si on remettait le couvert ! » C’est ce qui a découlé de la réunion bilan tenue par le promoteur clermontois entouré de ses principaux partenaires pour cette manifestation.

Rendez-vous est donc pris pour un week-end historique reprenant la même formule : parades, démonstrations et exposition de véhicules de course. Si l’année est connue, 2020, les jours exacts restent à préciser, ainsi que les noms de pilotes illustres invités.

Sachant que les « années Charade » de l’ancien tracé de 8,055 km ont vu l’organisation de nombreuses courses de disciplines aussi attrayantes que différentes F1, F3, Protos 2, 3 et 5 Litres , R8, R5 et R12 Gordini, motos et side-cars… Le choix des bolides reste important et palpitant pour que vive la Légende du « plus beau circuit du monde ».

Classic Racing Garage : un atelier prestigieux pour soigner les belles

Nouvelle étape dans leur volonté de promouvoir les voitures de sport et de collection, Julien Chaffard et Morgan Pezzo viennent d’ouvrir le Classic Racing Garage, héritier naturel de la Classic Racing School, école de pilotage sur monoplaces historiques installée à Charade depuis l’été 2017.

Deux puis trois, aujourd’hui huit : les jeunes ingénieurs de l’ENSAT Lyon ne manquent pas d’idées, qu’ils savent aussi convertir en réalisations et en effectifs pour y parvenir. Après leurs débuts en terre puydômoise pour créer la Classic Racing School sur le circuit de Charade, Julien Chaffard et Morgan Pezzo se retrouvent maintenant à huit pour animer le deuxième grand volet de leur aventure : un atelier de réparation et d’entretien de voitures de sport, course et collection (1960 à 1990). Pour cela, ils ont repris en location le sous-sol d’Auvergne Moteurs, à Beaumont, lieu bien connu des propriétaires de Ferrari, géré par le spécialiste Philippe Gardette. Un espace préservé en « vintage » qui se situe au 330, avenue du Parc, derrière le CHU, à la sortie de Clermont-Ferrand et à six kilomètres en contre-bas du circuit de Charade.

Du particulier à l’écurie de course

Cette initiative vient compléter l’offre de la jeune équipe, notamment pendant les mois d’automne/hiver où toute activité sur la piste de Charade est stoppée pour les monoplaces Crosslé.L’embauche d’un mécanicien est envisagée afin de seconder le travail en atelier d’Axel Geny, responsable du parc auto des deux sociétés Classic Racing School et Classic Racing Garage.

Pour les amateurs de compétitions historiques, l’équipe propose un suivi d’entretien des bolides ainsi qu’un parking abrité, dans le respect de l’esprit du travail d’une écurie de course.

Renseignements sur le site : classicracinggarage.com (Tél. 09 81 93 81 00)

Guy Lemaître (texte et photo)

Laurent Gauvin : tout sur la Porsche 917 !

On connaissait l’attrait de Laurent Gauvin pour le sport automobile et le modélisme miniature. A l’échelle 1/18e ou 1/43e, la réalisation de maquettes de ces bolides a occupé une place de choix chez ce Clermontois : voitures de rallye, prototypes en tout genre et mini-casques de pilotes de Formule 1. Mais sa passion de l’écriture l’a conduit à devenir l’auteur d’un livre ultime.

Bercé par les flots de décibels qui montaient du circuit de Charade sur les hauteurs de Clermont-Ferrand, dans les années 70 et 80, Laurent a très tôt entrepris l’écriture d’ouvrages : chroniques et magazine sur les rallyes ; biographie du Bourbonnais Philippe Bugalski, champion de France des rallyes en 1998, 1999 et 2000, décédé en 2012 ; biographie de Patrick Depailler, pilote clermontois le plus célèbre, auteur de deux victoires en Formule 1 (Monaco 78, Espagne 79) et disparu en 1980.

Sa connaissance du sport automobile se nourrit aussi des mythes de la vitesse en circuit. A commencer par le « monstre » de Stuttgart, la Porsche 917, reconnue comme une voiture de course hors-normes, tant par sa technologie, ses performances et ses résultats sur la piste que son esthétique. Cet idéal roulant, qualifié de « voiture de compétition du siècle », a mené Laurent à accéder aux archivesdu siège allemand de Zuffenhausen, près de Stuttgart, avec le feu vert pour consulter certains ouvrages concernant la « bête ».

Dix-huit mois de travail plus tard ont débouché, en février 2019, à présenter un volumineux ouvrage intitulé simplement Porsche 917. Bien né, ce bouquin de 568 pages revendique 4,5 kilogrammes, chiffres identiques à la cylindrée du bolide sortie en 1969. Fiches techniques, présentation détaillée, palmarès, pilotes, propriétaires successifs et nombreuses photos résument cette publication exceptionnelle à travers laquelle on apprend tout sur les 65 châssis construits entre 1969 et 1971. La préface est signée Gérard Larrousse.

Le qualificatif de « monstre » provient majoritairement de la puissance des moteurs équipant les Porsche 917 : plus de 380 km/h, de 580 chevaux pour la première génération jusqu’à plus de 1.100 ch pour les modèles suralimentés préparés pour le challenge Can-Am outre-Atlantique (917-10 et 30 entre 1972 et 1973) et les courses Intersérie en Europe, dans la foulée. Toutes seront motorisées avec des 12 cylindres, seule la PA (027-028) pilotée par Jo Siffert en 1970 disposera, à titre expérimental mais non convaincant, d’un 16 cylindres à plat atmosphérique de 7,2 litres pour plus de 800 chevaux !

Trois Porsche 917 ont bénéficié d’une homologation pour la route. L’une d’elles, la 917 K (queue courte) Numéro 4, porte les couleurs du Martini Racing. Début 2019, elle a fait l’objet d’une séance de photographies au studio Riot House, à Pompignat, près de Châteaugay (Puy-de-Dôme),  à un jet de pierre des pistes Michelin du site de recherche de Ladoux à la sortie de Clermont-Ferrand.

Fondée par Jean-Charles Belmont et Matthieu Biard, la société Riot House réalise des photographies et films publicitaires. Elle a  accueilli une autre 917K, à l’automne 2018, la numéro 12 aux couleurs Gulf, ex-team John Wyer.

Pilotes de 917 à Charade

Outre la venue de quelques Lola T70, Chevrolet Corvette et, surtout, Ford GT40, en matière de gros sport-prototypes ou Grand Tourisme de quatre à sept litres de cette période, le circuit de Charade revendique la présence – et la victoire ! – d’une Ferrari 512 M, lors du passage du Tour de France automobile en septembre 1971. Dans sa livrée jaune et verte aux couleurs de l’écurie espagnole Montjuic, elle était pilotée par Jean-Pierre Jabouille, accompagné de José Juncadella. Le Français laissa à près d’une minute les Matra 650 officielles de Gérard Larousse et Bernard Fiorentino dont la première gagnera le Tour.

Cependant, les quatre Grands Prix de France Formule 1 qui ont eu pour cadre le circuit auvergnat (1965, 1969, 1970 et 1972), ainsi que les courses de prototypes deux litres qui s’y sont déroulées et les passages du Tour de France automobile, ont vu quelques-uns de ces grands pilotes prendre le volant de Porsche 917 au cours des mêmes années : les Anglais Richard Attwood (vainqueur des 24 Heures du Mans 1970, avec Hans Herrmann sur une 917 K), Derek Bell, Vic Elford, Jackie Oliver, David Piper et Brian Redman, le Suisse Jo Siffert, le MexicainPedro Rodriguez, l’Autrichien Helmut Marko (avec le Hollandais Gijs van Lennep, il gagne les 24 Heures du Mans 1971 sur une 917 K), l’Allemand Rolf Stommelen et  les Français Gérard Larrousse et Bob Wollek.

Ce livre a été présenté en avant-première au salon Rétromobile en février 2019 à Paris, alors que sont fêtés, cette même année, les 50 ans de la Porsche 917.

Guy Lemaître (texte et photos à Riot House et Rétromobile 2019)

 

 

Le circuit de Charade recherche des partenaires commerciaux

Le circuit met en place des offres de partenariats pour les entreprises dès cette année. L'objectif est de fédérer le monde de l'entreprise locale autour du projet de développement de Charade afin qu'il soit partagé, compris et diffusé.

Entrepreneurs, commerçants, artisans, cliquez ici pour télécharger le document présentant toutes les offres de partenariats.

 

 

Nouvelles affiches collector

22 nouvelles affiches collector sont disponibles au format A3

En vente à La Boutique franco de port et au magasin TRANSACT'MOTOS à AUBIERE.

22 nouvelles affiches collector sur le Circuit de Charade

 

Des soutiens de poids pour Charade !

Depuis la création de notre Association de nombreuses personnalités du monde automobile ou motocycliste et même du sport en général ont apporté leur soutien au Circuit de Charade. Voici les 5 derniers qui ont rejoint l'association. Cliquez sur leur portrait pour accéder à leur biographie.

>> Voir tous les membres d'honneur





Evènements à Charade en 2019

  • 7 avril : CHARADE CLASSIC Autos - Motos Japonaises
  • 1er mai : ATRIA CHARADE TOUR
  • 3 mai : TOUR AUTO OPTIC 2000
  • 5 mai : CHARADE CLASSIC - Autos - Motos Américaines
  • 31 mai / 1 et 2 juin : TROPHEE TOURISME ENDURANCE - Espace Youngtimers
  • 7 juillet : CHARADE CLASSIC - Citroën et Motos françaises
  • 4 août : CHARADE CLASSIC - Cabriolets
  • 1er septembre : CHARADE CLASSIC - Festa Italia Autos - Motos
  • 6/7/8 septembre : GRAND PRIX CAMIONS
  • 20/21/22 septembre : HISTORIC TOUR
  • 6 octobre : CHARADE CLASSIC - Autos - Motos Anglaises

Agissons pour Charade

Agissons pour Charade
50 Rue Saint Guillaume
63110 BEAUMONT


↑ retour en haut de page