Premier E-Festival : circuit électrique et météo éclectique

Près de 3.000 spectateurs, une trentaine de sociétés et des animations non-stop : la première édition du Charade Electric Festival New Tech peut se résumer à un surprenant week-end de découvertes autour de la mobilité à énergies nouvelles, un cocktail largement partagé.

Des véhicules de toutes tailles au bruit sourd virevoltant sur la piste, le paddock ou dans les stands. Le temps d’un week-end quelque peu arrosé, le Circuit de Charade s’est mis en mode « tout électrique » pour ce premier E-Festival New Tech. A l’invitation de Claude Michy PHA et du Circuit, le public est resté en phase avec ces avancées technologiques où l’électricité joue un rôle majeur dans la mobilité et la transition écologique.

Mais, d’un simple week-end de détente sur un site qui s’ouvre depuis quelques années au plus grand nombre, ce salon en plein air est aussi le terrain d’échanges d’idées ou d’informations sur l’électricité de demain. La production, le stockage, les bornes de recharge, la récupération, le transport, l’hydrogène, etc… autant de points d’interrogations qui ont trouvé quelques réponses au contact des professionnels.

Assurément, une majorité de ces derniers ne voient l’avenir des moyens de déplacement qu’à travers l’électrique. Ainsi, une quinzaine de concessions automobiles de l’agglomération clermontoise présentaient les modèles électriques des marques qu’elles représentent.

Côté innovation, certains industriels locaux tiennent la corde, notamment à travers la compétition. Partenaire majeur du championnat du monde de Formula-E, Michelin présentait l’une de ces monoplaces qui animent les Grands Prix dans les centres-villes du monde entier. Par ailleurs, un stand rappelait que la finale du Trophée Andros sur glace - une organisation PHA -,  qui se déroule généralement début février à Super Besse, accueille depuis plusieurs années des compétitions 100% électriques. La prochaine, le samedi 1 février 2020, devrait accueillir le champion de rallye Sébastien Loeb.

Skateboards, karts, trottinettes, motos de route ou tout-terrain et autre slot racing complétaient ce cocktail à la sauce électrique. Il a également permis aux élus du Département et de la Métropole, ainsi qu’au directeur d’Enedis pour le Puy-de-Dôme, de souligner l’engagement et la volonté du Conseil départemental du Puy-de-Dôme, propriétaire du Circuit de Charade, afin de transformer celui-ci en laboratoire de recherche pour la mobilité des énergies de demain. L’année 2020 devrait être déterminante pour réaliser ce grand projet et ses composantes.

 


Le prototype ERC 140 entouré de son équipe


Philibert Michy patine sur deux roues


Christophe Bruand (Trial moto freestyle)


Le stand Enedis


Polytech Clermont et le proto solaire Belenos


Dominique Sarron et ses vélos électriques


Même la Deux-pattes s’y met !


Une superbe Formule E

Guy Lemaître




Les derniers articles publiés :



Evènements à Charade en 2019

  • 7 avril : CHARADE CLASSIC Autos - Motos Japonaises
  • 1er mai : ATRIA CHARADE TOUR
  • 3 mai : TOUR AUTO OPTIC 2000
  • 5 mai : CHARADE CLASSIC - Autos - Motos Américaines
  • 31 mai / 1 et 2 juin : TROPHEE TOURISME ENDURANCE - Espace Youngtimers
  • 7 juillet : CHARADE CLASSIC - Citroën et Motos françaises
  • 4 août : CHARADE CLASSIC - Cabriolets
  • 1er septembre : CHARADE CLASSIC - Festa Italia Autos - Motos
  • 6/7/8 septembre : GRAND PRIX CAMIONS
  • 20/21/22 septembre : HISTORIC TOUR
  • 6 octobre : CHARADE CLASSIC - Autos - Motos Anglaises

Agissons pour Charade

Agissons pour Charade
50 Rue Saint Guillaume
63110 BEAUMONT


↑ retour en haut de page