Simon Pagenaud : rencontre avec un champion parti conquérir l’Amérique

Vainqueur des derniers 500 Miles d’Indianapolis (Indy 500), le Viennois de Montmorillon Simon Pagenaud termine vice-champion 2019 de l’IndyCar, cette « Formule 1 » chère aux Américains. Nous l’avons vu en action lors de la manche finale à LagunaSeca, en Californie.

A vingt minutes de Monterey, au sud de San Francisco, des collines à l’herbe éternellement dorée constituent l’essentiel du paysage. Blotti dans ce décor typique du « Golden state », le circuit de LagunaSeca accueille, en cette fin septembre, la finale de l’IndyCar, sorte de version américaine de la Formule 1, dont l’intitulé exact est « Firestone Grand Prix of Monterey ».

Rebaptisé WeatherTechRacewayLagunaSeca_ qui succède à Mazda depuis le changement de partenaire financier en 2018 _, ce circuit accueille des compétitions majeures en auto, moto et courses historiques. En ce début d’automne 2019, il renouait avec l’IndyCar et ses monoplaces motorisées par Chevrolet ou Honda.

Similitudes avec Charade

Créé en 1957, un an avant Charade, LagunaSeca vécut sa première course en novembre de cette même année avec le pilote américain Pete Lovely pour vainqueur. On devait voir ce dernier une seule fois à Charade sur une Lotus 49 B privée lors du Grand Prix de France de F1 début juillet 1970. Anecdotique était sa présence en Auvergne, puisque le pilote avait transporté sa monoplace blanche et noire sur un Combi VW sans toit ! Il ne put cependant se qualifier aux essais…

Mais LagunaSeca se présente avant tout comme un exceptionnel toboggan de 3,610 km, en raison notamment de son « tire-bouchon » dominant le circuit, le célèbre Corkscrew et ses deux virages aveugles et enchaînés, tout en dévers, offrant aux pilotes une épreuve dans l’épreuve, et au public un site spectaculaire très prisé. En ce sens, il peut rappeler Charade au milieu des volcans.

Parmi les 24 engagés, deux Français évoluent dans ce championnat, tous deux déjà membres d’honneur de notre association Agissons pour Charade : Sébastien Bourdais et Simon Pagenaud, vainqueur des 500 Miles d’Indianapolis (Indy 500), quatre mois plus tôt, devant 350.000 spectateurs.

A l’issue des essais de cette ultime épreuve déterminante pour le classement final, Simon Pagenaud partait en troisième ligne (6e). Le dimanche, au fil des 90 tours, les ravitaillements occasionnèrent de nombreux chassés-croisésqui lui permirent d’atteindre la tête de course. Mais la voiture blanche n°22 du Team Penske à moteur Chevrolet parviendra à la quatrième place au bout des deux heures de compétition. Un rang qui lui permet de devenir vice-champion de l’IndyCar 2019, comme en 2017, derrière son coéquipier Josef Newgarden. En 2016, Simon avait été champion.


La victoire du jour est revenue au jeune rookie californien Colton Herta sur la Honda n° 88 de l’écurie Harding Steinbrenner Racing.

Champions de toutes générations

De son côté,Sébastien Bourdais(Dale Coyne Racing withVasser Sullivan/Honda) terminait septième alors que sur la grille de départ, il était parti avec le 19e temps de qualification. Les principaux adversaires de Simon pour cette course et pour la saison ont pour noms Scott Dixon, Josef Newgarden, Alexander Rossi, Will Power et, bien sûr, Colton Herta. Cinq autres séries américaines complétaient le programme : trois en monoplace (Indy Lights, Indy Pro 2000, USF 2000), une en Porsche GT3 Cup Challenge USA et une pour les roadsters.

 

Ce week-end californien dans les collines de Monterey a aussi été l’occasion de croiser d’anciens champions comme Mario Andretti, à l’aube de ses 80 ans, ou encore de plus récents comme le Japonais TakumaSako (ex-F1) ainsi que les Suédois Marcus Ericsson (F1) et Felix Rosenqvist (F3, FE). Patron du team qui porte son nom et emploie Simon Pagenaud depuis 2015, le célèbre Américain Roger Penske s’est montré également très accessible. Au-delà de ses résultats comme pilote dans les années 60, on se souvient de ceux _ nombreux_ obtenus dans diverses catégories en tant que patron d’écurie: Can-Am, F1, NASCAR, ALMS, IMSA, IndyCarSeries, Supercars australien, etc.

Le samedi après-midi, nous avons eu le plaisir de rencontrer Simon Pagenaud, constatant qu’il avait de nombreux fans aux Etats-Unis. Il a été sensible à notre tee-shirt « Charade, la Légende » qu’il a rapidement identifié comme appartenant à un de ses compatriotes. L’occasion de le féliciter pour ses résultats sportifs et de l’encourager pour la course du lendemain devant quelque 40.000 spectateurs. Bien sûr, nous souhaitons la visite de ces champions français sur le LagunaSeca auvergnat.

Guy Lemaître (Texte et photos)




Les derniers articles publiés :



Evènements à Charade en 2019

  • 7 avril : CHARADE CLASSIC Autos - Motos Japonaises
  • 1er mai : ATRIA CHARADE TOUR
  • 3 mai : TOUR AUTO OPTIC 2000
  • 5 mai : CHARADE CLASSIC - Autos - Motos Américaines
  • 31 mai / 1 et 2 juin : TROPHEE TOURISME ENDURANCE - Espace Youngtimers
  • 7 juillet : CHARADE CLASSIC - Citroën et Motos françaises
  • 4 août : CHARADE CLASSIC - Cabriolets
  • 1er septembre : CHARADE CLASSIC - Festa Italia Autos - Motos
  • 6/7/8 septembre : GRAND PRIX CAMIONS
  • 20/21/22 septembre : HISTORIC TOUR
  • 6 octobre : CHARADE CLASSIC - Autos - Motos Anglaises

Agissons pour Charade

Agissons pour Charade
50 Rue Saint Guillaume
63110 BEAUMONT


↑ retour en haut de page