HISTORIC TOUR 2021

 

300 bolides pour réécrire un passé glorieux

 

En cette fin septembre, les années 60, 70, 80 et 90 étaient à l’honneur pour le dernier meeting de course 2021 à Charade. Onze séries, de belles voitures dont certaines ont marqué le sport auto international et une météo très favorable pour les pilotes. Ces derniers ont traduit ce sentiment, sur la piste, par de nombreux duels.

 

(Texte et photos : Guy Lemaître)

 

Autos._ Tourisme, monoplaces, GT, roadsters, prototypes… il y en avait pour tous les goûts et tous les budgets. Onze séries figuraient au programme du week-end : GT Classic & Saloon cars, Formule Ford Kent-Zetec, Formule Ford historic, Formule 3 & Formule Renault classic, Youngtimers GTI Cup, Trophée Lotus (Seven et Caterham), Maxi 1300 series, ASAVE Racing (65 & 75), Roadster Pro cup, Sport Proto Cup, Colmore YTCC.

 

Belles._ Difficile de dire quelles autos étaient les plus belles. Dans toutes les catégories, les teams font des efforts de préparation et de décoration. Notre choix s’est porté sur quelques modèles : l’Abarth Osella PA1 de 1973, conduite par l’Italien Manfredo Rossi di Montelara. Ce proto rappelle ceux pilotés, à Charade, lors de la manche du championnat 1973 des marques jusqu’à 2 Litres, par Arturo Merzario et Jean-Claude Andruet.Un peu perdue le samedi au milieu de la meute des Porsche emmenée par une superbe Dodge Viper jaune, une Ferrari F 430 avait du mal à maîtriser les 490 cv de son V8. Le lendemain, elle déclarait forfait. Dans le paddock, les Lotus Seven et autres Caterham brillaient de tous leurs chromes et couleurs : un chapelet éblouissant !

 

Chantier._ Celui de la tribune se poursuit avec une extension côté chemin, interdisant son accès au public. P

 

Chiffres._ Plus de 300 voitures inscrites, autant de personnels dans l’organisation (écuries de course, officiels, bénévoles, commissaires de piste, commerçants) et quelques centaines de spectateurs sur deux jours.Sur la grille de départ, on a noté des meutes de 13 (protos) à 35 (Lotus). Et des bagarres dans toutes les séries !

 

Electrique._ Au nombre de trois, les Safety cars étaient toutes des voitures électriques : Lancia Delta, Porsche et Tesla aux couleurs de GCK. Ces mêmes couleurs avaient disparu de l’intérieur de la courbe de Thèdes. Le champ photovoltaïque pliant de 1.000 m2 et son générateur ont été déménagés pour rejoindre le rallye du Maroc (du 8 au 13 octobre) : un peu de Charade sous le soleil de l’Atlas et un avant-goût du Dakar.

 

Equipements._ Ce week-end a été l’occasion de découvrir les améliorations et chantiers en cours à Charade. Ainsi les pneus de bord de piste et les vibreurs ont été repeints aux couleurs de GCK, nouvel exploitant de Charade. Vert, blanc et noir sont du plus bel effet dans toute la propriété de 84 hectares et sa verdure.

 

Essais._ La journée de vendredi, interdite au public, était consacrée à des essais privés et gérée par l’Association sportive de l’Automobile club d’Auvergne (ASACA).

 

Fidèle._ Incontestablement la Trabant rose de P50/1 (1960) de Michel Abeille avec  ses modestes 594 cc ne passe pas inaperçue. Mini volume, mais maxi bruit aigu et régime d’enfer en font le bolide lilliputien du week-end, qui portait fièrement le numéro 124. Reconnaissons que le pilote, qui a fait toutes les saisons de ce championnat avec cette voiture, possède un nom de famille tout indiqué !

 

Fidèle (bis)._ Depuis 2015 qu’existe ce championnat, Charade est le seul circuit toujours inscrit au calendrier.

 

International._ Ce sont, en effet, onze nationalités présentes parmi les pilotes. On doit cela principalement à la série Colmore YTTC, un championnat hollandais où se retrouvent des écuries allemandes, autrichiennes, belges, espagnoles, hollandaises, irlandaises, italiennes, monégasques et  suisses.

 

Organisateurs._ HVM Racing met sur pied depuis six ans ce championnat de France historique des circuits sous la férule de la Fédération française du sport automobile (FFSA).

 

Parcours._ Les trois grands espaces goudronnés composant le paddock bénéficient d’une signalétique au sol très claire pour les incessants déplacements véhicules/piétons.

 

Propres._ Beaucoup d’observateurs ont apprécié la mise en place de nombreuses cabines de toilettes mobiles dans le paddock.

 

Repas._ Si de nombreuses équipes assuraient leur propre intendance, le public avait le choix entre Foodtruck et deux restaurants temporaires, l’un dans le paddock, et comportant une terrasse, l’autre panoramique en lieu et place de l’ancien bâtiment sur la plateforme située au-dessus de la passerelle Michelin.

 

Voix._ Les deux speakers officiels de ce championnat ont régalé le public par leur éloquence et leur culture.

 













































 











 

 




Les derniers articles publiés :



Evènements à Charade en 2021

  • 4 juillet 2021 : Championnat du Monde de Trial FIM
  • 11 juillet 2021 : BRM Chronographes Charade Classic - Autos et motos japonaises
  • 17-18 juillet 2021 : WORLD E-BIKE SERIES
  • 24-25 juillet 2021 : Charade Summer Cup
  • 1er août 2021 : BRM Chronographes Charade Classic - Cabriolets et Café racers
  • 5 septembre 2021 : BRM Chronographes Charade Classic - Véhicules d’avant 1970 et motos de collection
  • 19 septembre 2021 : Charade en fête !
  • 25-26 septembre 2021 : Historic Tour
  • 3 octobre 2021 : BRM Chronographes Charade Classic - Mères et filles
  • 9-10 octobre 2021 : Charade Electric Festival
  • 7 novembre 2021 : BRM Chronographes Charade Classic - 60 ans de la 4L et motos françaises

Agissons pour Charade

Agissons pour Charade
50 Rue Saint Guillaume
63110 BEAUMONT


↑ retour en haut de page