Reine Wisell : la comète suédoise s’est tue

Avec le décès à 80 ans de Reine Wisell, le dimanche 20 mars 2022, c’est un des acteurs de la catégorie majeure du sport automobile qui disparaît. Ce pilote suédois faisait partie de l’élite de la F1 qui a animé quelques-unes des plus belles pages de l’histoire du circuit de Charade.

 

Sa BRM P160B/04 portait fièrement les couleurs « rouge et blanc » des cigarettes américaines les plus vendues au monde depuis 1972. Une année qui, justement, a vu le circuit de Charade accueillir son quatrième et dernier Grand Prix de France de Formule 1.

 

Cheveux longs et blonds, belle gueule et casque vert, Reine Wisell faisait l’apprentissage des F1 depuis plus deux ans. D’abord McLaren puis Lotus, il rejoint ensuite BRM avec un modèle P153 pour découvrir, en début de saison 1972, la P160B et son moteur 3 litres V12 usine. Si la Suède avait déjà son porte-étendard avec Ronnie Peterson, Reine Wisell pensait que son parcours intéressant en F3 pouvait lui servir d’expérience et de carte de visite. Mais la compétition en a décidé autrement.

 

Le week-end du GP de France 1972 se clôturait le dimanche 2 juillet par la course. Trois journées marquées par la chaleur et, malheureusement, les nombreuses projections de petits cailloux multipliant les crevaisons. L’une a coûté la victoire au Néo-Zélandais Chris Amon, héros du public au volant de sa Matra MS 120D. L’autre, plus dramatique, a fait perdre un œil à l’Autrichien Helmut Marko, figure emblématique de l’écurie Red Bull Racing 50 ans plus tard, avec la même voiture que Wisell.

 

Au final, ce dernier décroche le 16e temps ex-aequo sur la grille de départ, au côté de l’Argentin Carlos Reutemann* (Brabham BT37) en 3’07’’ au tour. Un chrono loin de celui d’Helmut Marko, également sur BRM, 6e temps des essais avec 2’57’’3. En course, Wisell casse sa boîte de vitesses et abandonne au 25e tour alors qu’il était en milieu de peloton. Ce sera la conclusion de sa seule participation à une course à Charade. L’Ecossais Jackie Stewart (Tyrrell 003) gagne, ce jour-là, son deuxième GP de France à Charade, après celui de 1969 sur Matra Ford MS80 Ford Cosworth.

 

Après un GP de France héroïque à Charade, en 1970, sur sa Matra, Jean-Pierre Beltoise terminera deux ans plus tard 15e sur 17 et seul rescapé des cinq pilotes BRM engagés ce week-end-là.

 

Guy Lemaître

 

Photos : Paul Lutz/Agissons pour Charade

 

* Décédé le 7 juillet 2021


Reine Wisell au GP France 72 (photo Paul Lutz)


Reine Wisell (diapo Guy Lemaître)


Reine Wisell au GP France 72 (photo Paul Lutz)


Reine Wisell au GP France 72 (photo Paul Lutz)

 




Les derniers articles publiés :


groupe Facebook Agissons pour Charade

Evènements à Charade en 2022

  • 3 avril : Charade Classic - Alpine, Renault Classic et motos françaises
  • 1er mai : Charade Classic - Porsche et deux-roues
  • 15 mai : Charade en fête
  • 4-5 juin : Grand Prix Camions
  • 24-26 juin : Charade Electric Festival
  • 3 juillet : Charade Classic - L'Auvergne à l'honneur
  • 23-24 juillet : Charade World E-Bike Series - date à confirmer
  • 7 août : Charade Classic - Cabriolets et side-cars
  • 21 août : Charade Moto Retro
  • 4 septembre : Charade Classic - Route 66
  • 1-2 octobre : Historic Tour

Agissons pour Charade

Agissons pour Charade
50 Rue Saint Guillaume
63110 BEAUMONT


↑ retour en haut de page